E-Learning… une vieille histoire dans l’air du temps !

 

E-learning, Blended-Learning, Full-learning, Distance-learning, Mobile-learning, MOOCs, SPOC…. voici quelques anglicismes qui en fait, cachent une vieille histoire.

Avec les nouvelles technologies du web, on parle aujourd’hui de formation en ligne, il faut juste se rappeler – où découvrir – qu’en 1728, un certain Caleb Phillips est l’un des premiers à avoir fait de la publicité pour des cours par correspondance dans la Gazette de Boston aux États Unis.

La formation à distance est donc une vieille histoire que l’apport des nouvelles technologies dans les 80-90 à remis sur le devant de la scène.


Anglia-Distance-Learning-Infographic
Source : Université Anglia Ruskin – Conçu par Médiaco cliquer sur l’image

En France, Lorsqu’on prononce le mot « e-learning », les réactions sont plutôt mitigées, du rejet, en passant par le scepticisme,  jusqu’à l’engouement inconditionnel. Pour les détracteurs les premières critiques sont la perte de contacts humains, le côté gadget de ces nouvelles technologies, la solitude de l’apprenant devant un écran, le manque de pérennité des outils et de la technologie du web. Les afficionados de leur côté mettent en avant l’autonomie de l’apprenant.