MANAGER UN PROJET E-LEARNING


Les bonnes questions à poser avant de se lancer dans un projet e-learning…

e-learningUn projet e-learning n’échappe aux pièges que l’on rencontre dans toute conception de projet. L’un des premiers pièges est de prendre  la demande de votre client sans questionner le besoin et délimiter le périmètre du projet. Bien sûr la demande peut être pertinente et formaliser un besoin bien défini par votre client, mais si ce n’est pas le cas vous avez ou vous aurez un problème !

Vous risquez alors de perdre du temps et de l’argent. Il est donc important de s’assurer que la demande de votre client reflète ce qu’il a en tête et d’identifier précisément. Vous pourrez alors proposer une solution adaptée entre rapid-learning ou une solution plus avancée.

Avant de vous lancer dans la conception, il est important d’identifier le besoin de façon précise et de formaliser les objectifs pédagogiques afin de construire un dispositif e-learning approprié.

Commençons par quelques questions préalables :

icone mainQui est le commanditaire du projet ?

Autrement dit qui est celui ou ceux qui paient et qui décident au final ? Cela vous évitera, de perdre du temps dans du développement inutile. Rien de plus frustrant de découvrir après coup que l’interlocuteur avec qui vous avez travaillé doit demander la validation d’autres personnes.

icone mainQuelles sont les compétences que les collaborateurs devront acquérir ou faire évoluer ?

Les réponses à cette question vont permettre de définir les objectifs pédagogiques et le contenu utile mais également de proposer un type de dispositif e-learning approprié : full learning ? blended-learning ? rapid-learning ? ou encore mobile learning ?
Par exemple si le public visé dot faire évoluer ou entretenir ses compétences sur un logiciel, des modules e-learning pourront répondre à ce besoin, s’il doit acquérir ou faire évoluer ses pratiques comportementales, le blended-learning sera probablement préconisé.

icone mainPour quelles raisons l’entreprise envisage-t-elle de mettre en œuvre une solution e-learning ?

Les réponses à cette question vont vous permettre de mieux cibler le besoin, de comprendre en quoi le e-learning est utile, en quoi il répond à un problème ou à une orientation souhaitée par l’organisation.L’entreprise envisage-t-elle une meilleure productivité ? une meilleure communication ? Réduire ces coûts ? Permettre à ses collaborateurs de faire évoluer leurs compétences au bon moment ?…

Vous aurez ainsi des indications précieuses pour proposer une solution adaptée et définir le périmètre du projet.

icone mainDans quel délai le client souhaite-t-il mettre en œuvre son projet ?

l’approche sera différente selon que vous avez quelques semaines pour réaliser le projet ou plusieurs mois. La durée aura également une influence sur le type d’outils que vous utiliserez pour concevoir vos modules de formation ainsi que sur l’environnement technique que vous proposerez (CMS, LMS)

icone mainQui va utiliser le dispositif e-learning ?

Renseignez-vous sur le profil des futurs apprenants : métier, niveau, maîtrise des outils numériques, motivation, … L’idéal pouvoir en rencontrer quelques-uns et  les intégrer dans le projet le plus en amont possible afin de construire un dispositif répondant à des besoins réels, adapté aux contraintes ou aux spécificités du public visé par le dispositif e-learning.

icone mainQuel sera le contenu et qui le fournira ?

Faudra-t-il adapter du contenu existant issu de formation présentielle ? Faudra-t-il le faire créer et dans ce cas qui seront les référents métier dans l’entreprise ? ou bien si vous devez-vous le créer qui se chargera de le valider côté entreprise ?

icone mainQuel est l’environnement technique à disposition ?

Celui permettant de supporter le dispositif e-learning mais aussi le matériel nécessaires pour que les apprenants accèdent confortablement aux modules de formation : ordinateurs avec les bonnes versions de logiciel, équipés de dispositif audio et vidéo de bonne qualité, une bande passante suffisante…

Recueillez ces informations dès le début du projet et sensibiliser le commanditaire sur la nécessité d’avoir un environnement technique adapté et confortable pour l’apprentissage en ligne. Si vous ne vous préoccupez pas de ces questions dès le début vous risquez de perdre du temps au moment de la mise en oeuvre ou pire de générer du rejet faute de moyens techniques de qualité.

Ces questions sont un début, n’hésitez-pas à les compléter et à réaliser une check-list pour ne rien oublier.

Quelles autres questions poseriez-vous ?

E-Learning… une vieille histoire dans l’air du temps !

 

E-learning, Blended-Learning, Full-learning, Distance-learning, Mobile-learning, MOOCs, SPOC…. voici quelques anglicismes qui en fait, cachent une vieille histoire.

Avec les nouvelles technologies du web, on parle aujourd’hui de formation en ligne, il faut juste se rappeler – où découvrir – qu’en 1728, un certain Caleb Phillips est l’un des premiers à avoir fait de la publicité pour des cours par correspondance dans la Gazette de Boston aux États Unis.

La formation à distance est donc une vieille histoire que l’apport des nouvelles technologies dans les 80-90 à remis sur le devant de la scène.


Anglia-Distance-Learning-Infographic
Source : Université Anglia Ruskin – Conçu par Médiaco cliquer sur l’image

En France, Lorsqu’on prononce le mot « e-learning », les réactions sont plutôt mitigées, du rejet, en passant par le scepticisme,  jusqu’à l’engouement inconditionnel. Pour les détracteurs les premières critiques sont la perte de contacts humains, le côté gadget de ces nouvelles technologies, la solitude de l’apprenant devant un écran, le manque de pérennité des outils et de la technologie du web. Les afficionados de leur côté mettent en avant l’autonomie de l’apprenant.