Consultant Formateur indépendant : mort ou renouveau annoncé ?

Learning New SkillsSerais-je trop optimiste où trop inconsciente ? Les 2 peut-être ! Certes j’ai un peu paniqué à l’annonce de la dernière Réforme de la formation d’autant que 2013-2014 ne furent pas des années réjouissantes d’un point de vue business. Un bon déficit en 2013 un rattrapage in-extremis en 2014, une tréso exsangue, j’ai cru ne pas passer 2015.Bon ça me fait la même chose toutes les fins d’année depuis 15 ans. Mais contre toute attente janvier démarra sur les chapeaux de roues que ce soit en direct ou via deux organismes de formation pour lesquels j’interviens, et je peux dire aujourd’hui que 2015 sera un bon cru. J’étais prête à me rendormir sur mes lauriers, quand une collègue du Sycfi (Syndicat des Consultants Formateurs indépendants que je recommande) me réveilla en m’informant de la nécessité d’être tamponnée… pardon…certifiée. L’objectif : prouver son professionnalisme aux clients et aux financeurs de la formation. Mais alors quelle norme choisir ? Quelle démarche faut-il entreprendre, avec quels avantages et quelles contraintes ? Le Sycfi et l’AFREF ont élaboré conjointement un Répertoire Professionnel Consultants-Formateurs Indépendants (RP CFI) à la suite d’un rendez-vous au Ministère du Travail dans le cadre de consultations préparatoires à la réforme. Je viens de remplir le dossier, et outre l’aspect purement administratif, j’ai fait un petit voyage dans le temps qui m’a conduit à me questionner sur mon métier actuel et son évolution. S’y ai ajouté un petit côté « tri de vielles photos » … et oui 15 ans ça en fait des formations et des clients…et aussi des lieux. Un métier de voyageur finalement. Bon trêve de poésie mais amis CFI certifiez-vous ! PS : un petit article intéressant dans le JDN sur le sujet